Quel impact économique lié au visa biométrique européen ?

Quel impact économique lié au visa biométrique européen ?

L’Europe – Espace Schengen- impose les visas biométriques par mesure de sécurité et de protection pour lutter contre les fraudes, les crimes et le terrorisme.

Quelles sont les conséquences pour les touristes chinois ?

Ces nouveaux visas impactent-ils la venue en Europe des touristes chinois ?

Ont-ils un lien avec le ralentissement des ventes des produits de l’industrie du luxe européenne ? Quel impact économique lié au visa biométrique européen ?

 

chine-visa-biometrique-2

 

Quels changements pour les voyageurs chinois ?

 

La mise en place depuis le 12 octobre 2015 des nouveaux visas biométriques a compliqué les choses pour les touristes chinois qui souhaitent visiter l’Europe.

Auparavant, il suffisait de faire la démarche d’obtention par mail ou de s’adresser au Tour Opérateur ou agence de voyage qui s’occupait de toutes les formalités.

Aujourd’hui, le voyageur chinois doit obligatoirement se déplacer dans un consulat d’un pays de l’Espace Schengen ou dans les agences officielles spécialement accréditées car il doit remettre une photo d’identité et enregistrer ses empreintes digitales.

Les agences officielles délivrant les visas sont encore peu nombreuses et se situent surtout dans les grandes villes comme Péking, Shenzhen, Fuzhou, Guangzhou, ou Shanghai.

Cela implique parfois de longs déplacements et demande une plus forte disponibilité pour les démarches. Sans compter que les heures d’ouverture des centres sont identiques aux horaires de travail et obligent donc les candidats à prendre sur leur temps de travail pour remplir les formalités.

Beaucoup considèrent cela comme une perte de temps supplémentaire… Ces nouvelles contraintes ont pu décourager certains voyageurs qui se sont alors reportés sur d’autres destinations. Certains ont simplement postposé leur voyage car ils n’avaient pas le temps matériel d’effectuer les formalités par rapport à leurs dates de vacances.

 

 

chine-visa-biometrique-3

 

 

 

chine-visa-biometrique-4

Quel impact économique ? Quelle influence sur le nombre de touristes chinois en France ?

 

D’aucun évoque un lien entre la mise en place des nouveaux visas biométriques et la baisse du nombre de visiteurs chinois en France.

Certe une corrélation est possible. Néanmoins l’insécurité liée aux attaques terroristes de fin 2015 et les images de tension sociale largement relayées par les médias et sur les réseaux sociaux chinois sont sûrement des facteurs plus prépondérants.

Même si 2016 démarre lentement et risque d’être une année très difficile pour l’économie liée au tourisme, il faut se rappeler que 2015 a été une année record :

• une hausse de 92% des dépenses des touristes chinois par rapport à 2014

• une croissance de 33% des achats des touristes chinois en octobre 2015 par rapport à octobre 2014

• une dépense moyenne en détaxe d’un touriste chinois s’élevant à 1 577 € par enseigne et par jour

Pour réitérer cette performance il faudra bien entendu revenir à une conjoncture globale beaucoup plus sereine…

 

chine-visa-biometrique-5

 

Des lendemains meilleurs… mais une compétition permanente

 

L’Europe reste toujours une destination de choix pour les voyageurs chinois, mais nous devons faire face à deux challenges :

-       Paris doit rester la préférence en terme de destination

-       Comment faire passer Paris devant Londres, Madrid, Rome ou Berlin en terme de dépenses de shopping, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Global Blue vient de réaliser une enquête auprès 5000 voyageurs chinois sur leurs plannings de voyage en 2016. Malgré les nouvelles contraintes imposées par le visa Schengen et les relents d’insécurité suite aux attentats en Europe, 41% de voyageurs chinois prévoient de voyager en Europe avec un budget moyen de 3 886 dollars.

La France reste le pays le plus populaire, elle est plébiscitée par 16% des voyageurs interviewés ; l’Allemagne est à la deuxième place avec 8%, suivie par l’Italie avec 6%. (source epochtimes)

La France occupe toujours la première place européenne pour les achats détaxés avec 20% de PDM.

 

 

Des solutions nouvelles, des dispositifs sur mesure pour capter une clientèle qui évolue

 

Dans ce contexte économique tendu, les marques peuvent aisément trouver des relais de croissance, en optimisant leurs actions vers la clientèle touristique internationale, chinoise en particulier. Là où les médias traditionnels sont trop peu ciblés, il faut opter pour des solutions hyper pointues, innovantes et sur mesure.

Cela s’inscrit dans une démarche globale de marketing touristique de shopping que Maxity met en place pour les marques qui souhaitent développer durablement leurs ventes à la clientèle touristique chinoise.

 

Sources : ambafrance-cn.org – tripvivid – epochtimes