Les touristes chinois de plus en plus dépendant du online

L’influence du online sur le comportement des touristes chinois, par Olivier Verot

L’influence croissante des médiax sociaux sur la planification des voyages

Les chinois représentent la nouvelle clientèle touristique. Le nombre de touristes chinois à l’international est passé de 10 à 83 millions en à peine plus de dix ans, et devrait continuer à croître en moyenne de 10% par an jusqu’à 2020.

Le nombre de touristes chinois voyageant à l’étranger pourrait très prochainement atteindre plus de 100 millions par an, faisant du pays le numéro 1 mondial en termes de voyageurs, si bien que tous les pays du monde et un nombre très important d’acteurs du tourisme se font concurrence pour attirer ces nouveaux voyageurs et en tirer les bénéfices.

 

La Chine détient aussi un énorme potentiel digital :

Il s’agit du pays au monde qui compte le plus d’internautes, du fait de l’importance de sa population : 632 millions d’internautes ont été enregistrés en juin 2014, avec une augmentation de 14 millions depuis janvier 2014. Selon les résultats de plusieurs études, les chinois passeraient près de 21 heures par semaine sur Internet : il y aurait donc 632 millions d’internautes chinois connectés en moyenne 21 heures par semaine. La révolution digitale a fait de la Chine un pays entièrement connecté et a bouleversé les modes de vie et de consommation. Sur le web chinois, les médias sociaux connaissent un véritable essor depuis ces dernières années : leur influence est en constante augmentation et détermine les comportements d’achat.

La conséquence majeure de la rencontre entre l’essor du tourisme et l’avènement du digital sur le comportement des consommateurs chinois est la suivante : l’influence croissance du online et notamment des médias sociaux sur la préparation et la planification des voyages par les touristes chinois.

 

CITM (Chinese International Travel Monitor du site Hotels.com) a mené une étude sur le comportement de consommation et les motivations d’achat des touristes chinois en avril et mai 2014 ; 3000 consommateurs chinois ont été interrogés pour cette étude.

Les principales sources d’informations que les touristes chinois utilisent pour organiser un voyage à l’international sont les suivantes : 

Une touriste chinoise cherche et compare les offres de boutiques à Paris

1. Les guides de voyage (53%)

2. Les connaissances/cercles d’amis (52%)

3. Les sites Internet de voyage et de logement (48%)

4. Les agences de voyages et les sites Internet d’appréciations/d’avis (47%)

5. La famille (42%)

6. Les magazines/brochures de voyage (39%)

7. Les médias sociaux (33%)

8. Les promotions/bonnes affaires (31%)

9. Les applications de recherche sur mobile (30%)

10. Les blogs en ligne (22%)

11. Les programmes de fidélité (16%)

 

Les sources d’informations auxquelles les touristes chinois font le plus confiance lorsqu’ils organisent un voyage à l’international :

1.     Les sites Internet d’appréciations/d’avis (16%)

2.     Les connaissances/cercles d’amis (14%)

3.     Les sites Internet de voyage, de logement et de famille (13%)

4.     Les guides de voyage et les agences de voyage (10%)

5.     Les promotions/bonnes affaires (7%)

6.     Les médias sociaux et les applications de recherche sur mobile (5%)

7.     Les magazines/brochures de voyage (4%)

8.     Les blogs en ligne et les programmes de fidélité (2%)

Cette étude fait apparaître la croissance de l’utilisation des médias sociaux lors de la recherche, la préparation et la planification des voyages : elle a ainsi progressé de 6 points depuis 2013 et s’élève désormais à 42% d’utilisation parmi les voyageurs de moins de 35 ans. En termes de prise de décision finale, les sites Internet d’appréciations/d’avis sont arrivés en tête, avec 16% d’utilisation, dépassant l’influence du bouche-à-oreille provenant de proches tels que les recommandations des amis (14%) et de la famille (13%). Cette étude souligne encore une fois l’influence de plus en plus importante du web et des médias sociaux sur les comportements de consommation et les décisions d’achat, et en particulier sur le tourisme chinois et la planification des voyages des touristes.


L’influence grandissante des appréciations des consommateurs sur le web chinois

Les Chinois sont des consommateurs naturellement méfiants, notamment à l’égard de la qualité, de la sécurité, et de la fiabilité des produits et des services ; ils sont réputés pour faire partie des consommateurs les plus sceptiques et les moins fidèles du monde. La société chinoise peut ainsi être caractérisée comme étant une société « à faible degré de confiance ». Avant de passer à l’acte d’achat, ils ont systématiquement besoin d’être rassurés et confortés dans leur choix. Les consommateurs chinois prennent désormais l’habitude de constamment consulter et vérifier ce qui se dit sur le net. Cette consultation des avis des internautes sur Internet a ainsi une place de plus en plus importante dans le parcours client, et devient cruciale pour les touristes chinois lorsqu’ils planifient leur voyage.

C’est pour cette raison que les sites Internet qui mettent à disposition des appréciations d’autres consommateurs connaissent un véritable essor en Chine. Les grands acteurs du web chinois font des appréciations des consommateurs une place de choix. C’est par exemple le cas de Ctrip : le leader des agences de voyages en ligne en Chine met en place un système d’évaluation très complet (critiques mises en évidence, note moyenne, pourcentage des clients qui recommandent l’hôtel, attributs qui reviennent le plus souvent etc.). Les plateformes dianping.com (l’équivalent de Yelp) et daodao.com (la version chinoise de Tripadvisor) connaissent également un très grand succès en plaçant les appréciations des consommateurs au cœur de leur concept.

 

touristes-chinois-paris-affluence-traffic

Il est donc primordial pour les acteurs du tourisme qui souhaitent attirer cette clientèle touristique prometteuse d’être présents sur le web chinois et sur les médias sociaux et d’y mener une stratégie marketing digitale efficace pour pouvoir espérer atteindre cette cible de clientèle désormais ultra connectée.

Article rédigé par Olivier Verot de l’agence Gentlemen Agency