Les pharmacies : ces nouveaux lieux qui attirent les touristes à Paris

Les pharmacies : ces nouveaux lieux qui attirent les touristes à Paris

La tour Eiffel, Notre-Dame, l’Arc de Triomphe… bien évidemment les touristes viennent à Paris pour visiter ces monuments, mais pas seulement…

Des touristes coréens font la queue devant un immeuble situé rue Monge, des Brésiliens s’excitent à l’intérieur d’un autre espace qui se trouve rue du Four.
Une exposition temporaire ? Un théâtre ? Un vernissage ? Rien de tout ça, ce sont bel et bien les pharmacies.

Pourquoi cet engouement ?

En France, depuis quelques années, la consommation des produits cosmétiques distribués dans les pharmacies et parapharmacies devient une habitude chez les femmes et les hommes de tout âge, peu importe la catégorie socio-professionnelle.

La première marque à adopter ce type de distribution est Vichy, et ceci depuis les années 90. Aujourd’hui, d’autres comme La Roche-Posay, Nuxe, Avène ou Caudalie privilégient ce circuit ; une valeur sûre dans la garantie d’un produit de qualité soumis à des exigences médicales particulièrement élevées et profitant d’une forte visibilité grâce à la pluralité des points de distribution.
Le consommateur français sait qu’il peut trouver sa marque de cosmétique préférée à côté de son domicile.

Quel intérêt pour les touristes étrangers ?

Mais de là à dire que les touristes étrangers le savent aussi, c’est difficile à croire ! Comment peuvent-ils préférer une marque à une autre ? Ou choisir une pharmacie à Saint Germain-de Prés plutôt qu’une située près des Champs-Élysées ?

Grâce au bouche-à-oreille, certaines marques ont développé une forte notoriété dans des pays comme la Chine, le Brésil et la Corée du Sud, des marchés bondés de consommateurs friands de produits cosmétiques français.
Un autre avantage de poids : les touristes ont intégré le fait que l’industrie de la cosmétique française est une garantie de qualité et de contrôle dans la fabrication de ces produits.
De plus, pour les touristes originaires des pays émergents, hors zone européenne, l’achat directement en France est un avantage économique (forte imposition fiscale et protectionnisme dans leurs pays d’origine), sans parler de la possibilité de faire la détaxe directement sur place.

Ces touristes n’hésitent pas à inscrire, dans leur itinéraire, un passage en pharmacie pour remplir leurs valises. Des achats pour eux-mêmes, pour la famille et les amis qui ont « passé leur commande », ou plus couramment pour des cadeaux.

L’exemple de la Pharmacie Monge

La Pharmacie Monge dans le 5ème arrondissement a parfaitement cerné ce phénomène. Suite au buzz d’une blogueuse coréenne qui a partagé son expérience d’achat, les Coréens ont commencé à débarquer en masse dans ce « nouveau monument historique » de Paris.

Comme tous les jeunes Asiatiques qui préparent leur voyage, les Coréens cherchent tous les bons plans, les astuces et pièges à éviter à Paris. La Pharmacie Monge a gagné, de cette manière, sa notoriété auprès d’une clientèle fidèle. Elle ne s’arrête pas là car les actions de fidélisation sont nombreuses : qualité d’accueil, cadeaux, échantillons, remises et détaxe.

City Pharma a également garanti sa place dans le top 3 des pharmacies, cette fois, pour les touristes brésiliens, complété par la Pharmacie Monge et la Pharmacie Bader.

 

Les sites et les blogs des Brésiliennes passionnées par le « chic parisien » sont devenus des références pour ce type d’information. Les femmes trouvent toute sorte de conseil sur les marques, les lancements de produits, les prix, les remises et les informations pratiques sur les pharmacies.

Parce que les touristes commencent à changer leurs habitudes, les pharmacies peuvent réellement faire concurrence aux grands acteurs des marchés touristiques parisiens.