Les effets positifs de la crise sur le tourisme russe

Les effets positifs de la crise sur le tourisme russe

Depuis toujours, la France reste une destination incontournable pour les voyageurs russes. En août 2014, la chute de la valeur du rouble a entrainé un ralentissement du tourisme extérieur russe et, de ce fait, une diminution des touristes en France qui reviennent néanmoins doucement sur le territoire français.

 

Les touristes russes voyagent-ils en Europe pendant la crise ?

Bien que les Russes n’aient pas complètement arrêté de voyager pendant la crise, celle-ci a largement influencé leurs destinations de voyage. Ainsi, le choix des voyageurs russes s’est plutôt porté vers des pays où la dévaluation du rouble n’était pas trop pénalisante, soit hors de la zone euro et de la zone dollar.

Pourtant, on remarque que depuis cet été les touristes russes reviennent en Europe, notamment depuis la fête nationale russe du 12 juin. La statistique collaborative de Biletix et Svyaznoy Travel (deux agences de voyages en ligne russes) indique que 40 % des touristes ont préféré passer ce weekend férié à l’étranger. Paris et Rome émergent comme les leadeurs de la zone euro avec 5% des réservations totales.

Bien que la Russie ne soit pas encore sortie de sa situation économique délicate, les Russes se sont habitués à celle-ci et profitent de congés courts pour des voyages moins onéreux en Europe.

 

Les Russes recommencent à dépenser malgré la crise

D’après l’analyse de l’agence « Initiative », les Russes ont beaucoup économisé pendant la crise et ont recommencé à dépenser depuis juin 2015 – des dépenses qui comprennent les loisirs et voyages.

En effet, la consommation dans le pays se stabilise et la situation économique instable préoccupe moins les russes qui sont ne sont plus que 24% à s’en inquiéter, contre 41% en janvier 2014.

rouble monaie russe

 

La crise a changé la manière de voyager des Russes

Avant la crise, la Russie ne considérait pas le tourisme comme un moteur de leur économie. Le développement du tourisme intérieur a néanmoins attiré l’attention des spécialistes et provoqué l’évaluation du secteur touristique en Russie.

Les spécialistes dégagent alors deux tendances qui marquent le développement du tourisme en Russie : le tourisme autonome et le tourisme en ligne.

 

1) Les touristes russes deviennent plus autonomes

Suite à la crise de 2014, le nombre total d’agences de voyages en ligne en Russie a diminué de 50% avec notamment la fermeture de vingt-six tours operateurs majeurs. Cette brusque altération du marché a engendré une modification des modes de réservations de voyages, incitant les Russes à réserver en direct par téléphone ou sur internet.

Notons aussi qu’une loi est passée en juin 2014 obligeant les compagnies aériennes russes à proposer des billets d’avions non modifiables, comme nous l’explique WikiPlanet, spécialiste de réservation en ligne de voyages en Russie. Ces billets non remboursables sont proposés à des prix beaucoup plus abordables, favorisant encore le tourisme extérieur.

 

2) Les Russes deviennent à l’aise avec le paiement en ligne

Tandis que la confiance dans les agences de voyage diminue, celle pour les paiements par carte bancaire en ligne augmente.

Entre 2013 et 2014, le marché du tourisme en ligne a en effet augmenté de plus de 30% d’après WikiPlanet, et plus de 50% des touristes ont payé leurs billets en ligne en 2015.

En parallèle du développement des réservations sur internet, on assiste au développement de l’usage du mobile, particulièrement dans les grandes villes où 15% des russes possédant un Smartphone l’utilisent pour leurs recherches liées au tourisme. On remarque alors l’apparition du phénomène « multiscreen » avec une recherche d’informations sur le portable qui se termine souvent par une réservation en ligne sur ordinateur.

 

Profil des nouveaux voyageurs russes

Les spécialistes de DaTravel constatent que les tours guidés sont très populaires parmi les voyageurs autonomes russes qui sont également très portés vers le shopping, la gastronomie et la vie nocturne.

Leurs habitudes de voyage sont également très spécifiques à leur culture, comme nous l’avions précisé dans notre article Connaître les touristes russes qui viennent en France.

 

Toujours selon l’étude de DaTravel, 62% des touristes russes réservent leurs voyages en ligne. Couples aux revenus modestes, jeunes travailleurs pour lesquels les voyages font partie de leurs habitudes, et amateurs de voyages sophistiqués plus chers, tous sont séduits.

 

 

Conclusion

Les statistiques de réservations du mois d’août 2014 de Oktogo.ru confirment que la France fait partie des 10 destinations les plus visitées par les Russes.

Même pendant la crise, la France est resté dans le top-5 des pays où les Russes consomment le plus, avec notamment un budget hébergement plus important que dans les autres pays, soit en moyenne 127€ par jour.

 

Pour capter cette clientèle, fidèle malgré une période de crise difficile, Maxity suit les nouvelles tendances touristique et digital russes et développe des partenariats fiables, dans le but de trouver des solutions créatives et efficaces. Cette discipline s’appelle le marketing touristique de shopping.