Le tourisme sportif émerge en Chine

Le tourisme sportif émerge en Chine

En Chine, le tourisme sportif a le vent en poupe. Les voyages et les déplacements liés au sport se classent dans 4 grandes catégories :

  • les voyageurs qui pratiquent en loisir, des sports de plein air (outdoor),
  • les voyageurs qui assistent aux grandes manifestations sportives dans le monde,
  • les voyageurs sportifs qui participent à des concours et des compétitions,
  • les voyageurs qui se déplacent pour s’entraîner dans des contextes différents dans le monde.


CHINE-TOURISME-SPORT-RUNNING

 

 

Un marché qui se structure

 

Le tourisme sportif émerge en Chine et les 4 catégories évoquées ci-dessus reflètent le marché des produits du tourisme sportif vendus sur le site OTA du géant chinois Ctrip.

  • Les activités en plein air sont en général les plus populaires : elles représentent 71% du marché.
  • Les voyageurs “supporters ou fans de grandes manifestations sportives” qui assistent aux Jeux Olympiques, Coupe du Monde ou autres compétitions internationales… représentent 14% du marché.
  • Les voyageurs qui se déplacent pour des entraînements sportifs ou des camps d’entrainement (licence de plongée, cours de basket-ball…) représentent 12% du marché.
  • Les voyageurs qui se déplacent pour participer à des compétitions sportives (ex. marathon) ne représentent que 3% du marché.

 

Quels sont les sports de plein air pratiqués par les Chinois?

 

 

CHINE-TOURISME-SPORT-VOILE

 

CHINE-TOURISME-SPORT-PLONGEON

Par ordre décroissant de popularité, ce sont la randonnée, le vélo, la plongée sous-marine, le ski, les sports nautiques, la pêche, le golf, la voile, les activités aériennes, notamment le parachute. Ce classement est lié aux budgets nécessaires pour pratiquer ces sports. Plus les budgets montent et moins la pratique est courante.

Ainsi, voyager pour assister à de grandes manifestations sportives est, sans surprise, le voyage le plus onéreux. La dépense moyenne dans ce cas est d’environ 50 000 CNY, surtout pour les spectacles à l’étranger. La majorité des consommateurs de ce type de produits, aux revenus conséquents, proviennent de Pékin, Shanghaï, Guangzhou, Hangzhou, Nanjing et Dalian.

Les grands évènements sportifs mondiaux, notamment la boxe, l’équitation, le tennis et les rallyes automobiles, nécessitent davantage de connaissances techniques de la part des spectateurs. Ils s’adressent donc plus à des connaisseurs, généralement aisés, qui suivent de près les grandes compétitions internationales à travers le monde.

 

CHINE-TOURISME-SPORT-OLYMPIC

 

Le tourisme d’aventure, dit tourisme “extrême” en Chine

 

Parmi les produits touristiques sportifs, on constate une tendance de plus en plus marquée : la recherche d’expériences intenses, de sensations fortes et donc une catégorie de produits labellisée “tourisme extrême” en Chine. Le terme extrême est à relativiser et à remettre dans le contexte chinois d’une population qui découvre les loisirs. Mais il traduit également ce que recherche cette clientèle : être mise dans une situation nouvelle, surprenante, excitante et dépaysante. Cela correspond à un tourisme d’aventure ou de dépassement de soi pour un public européen.

Ainsi, la plongée sous-marine dans des sites remarquables, le ski ou le surf dans des stations renommées, le parachutisme, l’aviation ou la navigation de plaisance dans des conditions exceptionnelles sont aux nombres des activités touristiques sportives souvent plébiscitées. Ce phénomène est conforté par les émissions télévisées telles « Go Fighting » et  » Survivor Games ». Des émissions ou l’exploit et la sensation sont toujours au rendez-vous.

Selon les statistiques de vente de l’ OTA chinoise Lvmama, cet hiver, le nombre de voyageurs ayant réservé des séjours de ski a été multiplié par 2,3 par rapport l’année dernière. Les monts Yabuli et Changbai dans le nord-est de la Chine sont les destinations plus populaires pour ski.

La recherche de site et de conditions exceptionnelles font l’attrait de ces disciplines : la Grand Barrière de corail en Australie, l’île Saipan, la mer rouge, ainsi que Sanya dans le sud de la Chine, sont les endroits les plus populaires pour la plongée sous-marine.

Ces “activités sportives extrêmes” correspondent bien au goût des HNWI chinois (High Net Worth Individuals) qui ont un salaire supérieur à 700 000 CNY et qui sont toujours à la recherche de nouvelles expériences. Ces “ultra riches“ chinois aux revenus très élevés proviennent principalement des villes de Péking de Guangdong et de Shanghaï , et représentent respectivement 18%, 17% et 15% de la population totale de HNWI chinois. Ces 3 villes représentent aussi près de 50% de la demande en “sport extrêmes”.

 

CHINE-TOURISME-SPORT-PARACHUTE Chine-tourisme-sport-saut-ski-

 

Prospective du marché du tourisme sportif

 

Récemment, Ctrip a publié un rapport (sur l’émergence et la montée en puissance du marché du tourisme sportif et les tendances de consommation actuelles. Selon les résultats de l’enquête, seul 8,4% des personnes interrogées ont eu une expérience de tourisme sportif. Cela indique que le marché en est encore à ses balbutiements.

Dans la même enquête, les personnes questionnées sur la durée des séjours sportifs ont signalé que :

  • 54,1% optent pour un voyage sportif de 4 à 6 jours,
  • 28,9% d’entres elles pour une durée de plus de 7 jours,
  • 17% pour un séjour de moins de 3 jours.

CHINE-TOURISME-SPORT-FIGURE

 

CHINE-TOURISME-SPORT-FIGURE-1

 

CHINE-TOURISME-SPORT-FIGURE-2

 

Outre le temps consacré au voyage sportif, la question du coût est aussi appréciée différemment entre les hommes et les femmes. Les hommes étant plus enclins à dépenser plus pour ce type de produit touristique.

Selon le grand OTA chinois Ctrip, dans la première moitié de 2016, le nombre de voyageurs ayant réservé des produits touristiques sportifs a augmenté de 400%. Même si cela ne représente encore que 5% du marché global, cette forte augmentation confirme l’intérêt croissant des chinois pour ce type de produits touristiques et le grand potentiel qu’ils représentent. D’autant plus que l’on est encore loin des chiffres atteints à l’étranger, où le tourisme sportif représente souvent 20% de l’activité globale.

 

Le rôle économique des touristes

 

On le voit, les voyages sportifs font désormais partie des nombreuses motivations qui peuvent conduire la clientèle chinoise en France. Aux acteurs du tourisme et aux marques de profiter de cette présence pour proposer leurs services et leurs produits. Cela participe d’une vraie démarche de communication ciblée qu’il faut planifier et orchestrer dans le temps.

Maxity, agence conseil en marketing touristique de shopping, vous aide dans cette démarche. Pour profiter des formations et acquérir de nouvelles connaissances sur la clientèle chinoise, contactez Bernadette Dortu et son équipe au 01 55 85 88 00.

 

 

 

SOURCES : TOUTUBE – PINCHAIN- FINANCE-SINA