Le tourisme d’affaire chinois : une croissance continue

Le tourisme d’affaire chinois : une croissance continue

Le marché du “tourisme d’affaire chinois“ ou MICE – acronyme de Meetings, Incentives, Conference, Exhibition et Event – est reconnu internationalement comme une niche haut de gamme.

C’est encore plus vrai en Chine où le développement économique est très fort et la croissance permanente depuis quelques années.

Un marché cible convoité par toutes les marques internationales qui font de la clientèle internationale un élément clé de leur développement.

 

 

chiffre-mice-chine

 

 

Que représente le tourisme d’affaire chinois ? Quel potentiel pour les marques en France ?


Selon une étude détaillée réalisée entre 2014 et 2016 par des instituts de recherche chinois, le marché du MICE devrait continuer à croître de ± 20 % sur les 5 prochaines années pour atteindre en 2017, 180 milliards CNY (24,08 milliards €), et 300 milliards CNY ( 40,13 milliards €) en 2020.

Le dernier rapport de « Global Business Travel Association » montre qu’en 2015 la Chine a représenté le plus grand marché du voyage d’affaire avec une valeur de 291,2 milliards dollars, dépassant juste celui des États-Unis  s’élevant à 290,2 milliards dollars.

Le CEO de l’association, Michael W. McCormick, a déclaré que bien que la croissance économique de la Chine ait semblé ralentir en 2015, le marché chinois du voyage d’affaire a eu la plus forte croissance du monde.

L’association a également prédit qu’en 2016 l’écart entre le marché chinois et celui des États-Unis va encore s’accroître.

Les dépenses liées aux voyages d’affaires des Chinois augmenteront de 10,1% à 320,7 milliards de dollars, tandis que celles des États-Unis augmenteront seulement de 2% à 295,7 milliards de dollars.
Un poids économique énorme pour les « pays de destination ».

 

La Chine a été le client le plus important pour le marché MICE en Thaïlande en 2014 et 2015.

En 2015, près de 110 000 voyageurs MICE sont arrivés en Thaïlande pour participer à des expositions, salons, réunions professionnelles. Ils ont créé 1,67 milliards CNY de revenus pour l’économie thaïlandaise.

Certains se souviennent de TIENS BIOTECH qui a surpris la France lors de son voyage incentive de 2015 qui avait mobilisé plus de 10 000 salariés.

Idem pour l’entreprise INFINITUS, qui, pour récompenser 12 000 collaborateurs, les envoie en Thaïlande nécessitant 110 vols pendant 10 jours (du 10 au 20 mai 2015).

 

Déjà en 2014, NU SKIN organisait le voyage de 10 000 collaborateurs à Dubaï pour y faire du tourisme ; la même année, PERFECT CHINA CO., LTD. envoyait également ses 6000 collaborateurs aux Etats-Unis.

Entre le 23 mai et le 14 juin 2014, AMWAY amenait 18 000 collaborateurs en Corée du Sud. Répartis en 6 groupes, ils ont fait une croisière de luxe sur des bateaux pouvant embarquer 3000 personnes.

 

mice-conference

 

Le tourisme d’affaire chinois : une croissance continue et une manne pour le business local et les destinations de shopping

 

Les voyages d’affaires sont une aubaine pour le shopping et l’activité économique en général, avec en priorité l’hôtellerie, la restauration, les lieux touristiques ainsi que les destinations shopping.

Les participants possèdent généralement un très bon pouvoir d’achat et l’effet de groupe favorise les dépenses.

Au shopping purement personnel s’ajoute aussi souvent les cadeaux pour la famille et pour le cercle des relations d’affaires.

 

La Thaïlande et l’Australie sont les plus grands bénéficiaires du tourisme d’affaire chinois pour diverses raisons :

-       la proximité avec la Chine

-       une offre spécifiquement adaptée à la clientèle chinoise

-       des investissements chinois dans les infrastructures liées à l’accueil, l’hébergement, la restauration et le divertissement des participants

L’Australie a accueilli environ 61000 voyageurs chinois en tourisme d’affaire entre mai 2014 et mai 2015. Ils ont contribué à hauteur de 200 millions de dollars australiens à l’économie du pays, avec des dépenses moyennes par personne de ± 3,800 dollars australiens (2567 €)

 

shopping-mice

 

 

Une activité stable

 

Pour information, à Paris en 2015, 188 expositions, incentive ou évènements internationaux ont été organisés.
Ces voyages d’affaires contribuent pour 35% à 45% au chiffre d’affaire de l’hôtellerie parisienne.

Le poids économique annuel du tourisme d’affaire en France varie entre  7,5 et 8,2 milliards d’euros, dont environ 15 % venant d’entreprises étrangères.
Cela représente plus ou moins 1/6ème des recettes du tourisme global du pays qui avoisinent les 43,2 milliards d’euros (chiffres 2014).

Les voyages et le tourisme d’affaires ont un grand atout, c’est qu’ils sont beaucoup moins influencés par l’actualité socio-politico-économique même si celle-ci peut parfois freiner le taux de participation.

D’autre part et dans ce même contexte, cette activité se rétablit plus rapidement que le tourisme traditionnel qui est beaucoup plus fluctuant.

 

Thomas Deschamps, responsable de l’observatoire du l’office du tourisme et des congrès de Paris, relativise l’impact de l’actualité sur le tourisme d’affaire et assure que le public concerné sera bien présent aux événement organisés à Paris et en France.

Après les évènements tragiques de novembre, la majorité des salons thématiques de la capitale, salon de la voile, salon de l’équitation et de la moto ont tous été organisés selon les prévisions.

 

Les chiffres vont d’ailleurs dans ce sens et un récent communiqué du CRT d’août 2016 mentionne une progression de 14,4 points du tourisme d’affaire. Le seul secteur touristique à tirer son épingle du jeu dans un contexte peu favorable actuellement.

 

* La définition de « Bleisure » implique la nuit du samedi à destination, soit au début soit à la fin du déplacement professionnel, ou les deux.

 

bleisure-mice

 

Evolution de l’offre et communication adaptée

 

Selon une étude publiée par CWT, 20 % des voyageurs d’affaires effectuent des déplacement “Bleisure“ * (business + leisure).

Ces séjours de loisirs personnels se font généralement en fin de voyage d’affaires et les femmes et les jeunes seraient plus enclins à réaliser ce type de voyage. On notera que plus la distance est longue, et plus le taux de séjour “bleisure“ augmente.

Par exemple, la route de San Francisco à Londres a un taux « Bleisure » de 23%, par rapport à Paris-Londres, avec un taux de seulement 2%.

 

Dès lors, parce que les attentes sont plus élevées en matière de services et de privilèges tant pour raisons professionnelles que personnelles, l’offre de voyage d’affaire évolue fortement…

Des initiatives type AirBnB uniquement pour des clients professionnels se mettent en place… De nouvelles catégories d’hôtels voient le jour comme Radisson Red ou Mosy Hotels (Mariott) pour offrir les services adaptés : application permettant la réservation en ligne, la commande de nourriture 24h/24, le « chat interactif » avec le concierge, des espaces redimensionnés pour allier repos et travail, la présence de Barista (le sommelier du café)…

 

La communication elle aussi doit suivre le mouvement…  notamment vers la clientèle MICE chinoise.

Pour aller plus loin, appelez-nous au 01 55 85 88 00.

 

 

 

 

Sources :

ICCA / Tourmag / CRT et étude CWT / Traveldaily / Promote.caixin / Micechina / JDN / Coach omnium / CEDEF