Le Coq Sportif digne ambassadeur de la griffe « France »

Le Coq Sportif digne ambassadeur de la griffe « France »

Il y a des légendes qui ne meurent jamais… De retour après de longues années désertes, Le Coq Sportif veut renouer avec sa tradition textile et son identité sportive à la française.

 

Plus de 130 années d’existence…

« Le fondateur Emile Camuset était un passionné de cyclisme et de football », indique Frank Heissat, directeur général du Coq sportif. A la fin des années 1940, Le Coq Sportif devient une véritable marque, au même momentque deux autres futurs grands noms du sport, Adidas et Puma. La griffe française commence son irrésistible ascension… qui l’amène sur les cols du Tour de France cycliste.

C’est dans les années 60 que la famille Camuset rachète un bâtiment industriel pour y installer une partie de sa confection. Dans l’une de ses anciennes usines, rénovée et modernisée, Le Coq Sportif installe 50 années plus tard, un centre de développement textile et un atelier de production, à l’occasion des 130 ans de la marque.

Voilà bientôt quatre ans que l’équipementier français est revenu dans sa ville natale de Romilly-sur-Seine dans l’Aube. Mais pourquoi revenir en France quand les coûts de production sont inférieurs en Asie ou ailleurs ?

 

La relocalisation, nouvelle « tendance »

Ils sont nombreux à avoir tenté l’expérience de la délocalisation mais encore trop peu à avoir fait le chemin inverse. On dit que sur 10 sociétés françaises qui délocalisent, une seule revient.

Des salaires en hausse, des coûts et délais de transport trop élevés, une qualité de production en légère dégradation, voilà les facteurs qui ont poussés plusieurs sociétés françaises à rapatrier une partie, voire la totalité de leur production en France ; parmi eux, les skis Rossignol, les jouets Smoby, les chaussettes Kindy ou encore les opticiens Atol.

 

“La relocalisation ne doit pas être entendue dans un sens limité. Au-delà du retour d’activités hier délocalisées, il s’agit pour les pays avancés comme la France de créer une dynamique de reconquête d’avantages comparatifs dans la globalisation qui passe par l’innovation et la différenciation des produits”, explique EM Mouhoud, professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine.

Par là, celle-ci apporte l’avantage indéniable et différenciateur du « Made in France ».

 

Un retour aux sources, stratégique ?

Mettre en avant des valeurs d’authenticité nécessite de rester attaché à ses racines.

La nouvelle stratégie « Made in France » du Coq Sportif a donc amené tout naturellement l’équipementier à faire valoir son savoir-faire français pour une montée en gamme nécessaire afin de s’imposer dans le secteur. Un savoir-faire qui demeure, pour sa clientèle internationale, un critère de motivation d’achat avéré.

 

Tourisme d’achat et Made in France

Nul ne peut l’ignorer : les marques françaises disposent d’une forte attractivité auprès des touristes en visite dans l’Hexagone.

Que ce soit via le tourisme littoral, le tourisme culturel ou encore le tourisme industriel, la France attire de manière phénoménale les étrangers du monde entier.

À travers le tourisme d’achat, autrement appelé le tourisme de shopping, certaines marques exploitent formidablement ce phénomène et bénéficient logiquement d’une notoriété internationale.

« Aimez-vous aussi faire du shopping dans d’autres pays et villes? » Oui à 73 %* ont répondus les 1600 touristes étrangers sondés, en visite à Paris. Ils ajoutent que c’est également une autre façon d’explorer la culture d’un autre pays.

* Etude réalisée par l’école supérieure de commerce de Paris auprès de brésiliens, de chinois et de russes, interrogés dans des lieux touristiques.

 

Le Coq Sportif touristes en Francea

Les brésiliens, fans voir « addicts » de sportswear

En journée comme en soirée, le touriste brésilien aime s’habiller en sportswear de marque. On dit même qu’il se vêt en « sport chic » le jour et en « sport très chic » le soir.

Atout France annonçait 860 000 visiteurs brésiliens en 2012. Ce qui représente une manne importante de prospects pour une marque de sport qui a préalablement établi sa stratégie de communication adaptée à ce segment.

Aureliana Garreau, responsable en stratégie médias, annonçait en début d’année que la clientèle touristique brésilienne était en passe de devenir un segment de marché « indispensable » pour l’économie touristique et économique française.

 

Le Saviez-vous ?

Les consommateurs coréens perçoivent Le Coq Sportif comme une marque à la fois luxueuse et raffinée, qui, tout en gardant une sensibilité sportive, retransmet un certain style, un certain art de vivre.

Le Coq Sportif est en Corée depuis 2004 et vient tout juste de fêter son 10e anniversaire cette année. La marque s’est positionnée en Corée sur le secteur des vêtements de mode à la fois sportifs et casual.

 

Le Coq Sportif cherche toujours à mettre en avant les « valeurs françaises », que ce soit par le logo avec le coq ou en employant comme principales couleurs le bleu, le blanc et le rouge, ces fameuses trois couleurs du drapeau national français.