Connaître les touristes russes qui viennent en France

Connaître les touristes russes qui viennent en France

En juillet 2015, les experts de Datravel, site web de réservation des services touristiques, ont interrogé les touristes russes sur leurs préférences de voyage. Parmi les observations de cette étude, on remarque que les Russes privilégient les voyages romantiques et citent Paris comme destination préférée. Ils ont également élu le Moulin Rouge comme l’événement le plus attractif, confirmant encore une fois leur amour pour la France et plus particulièrement Paris, comme nous l’avions vu dans notre article sur La France, destination incontournable des touristes russes.

 

Quelles sont les habitudes de voyage des touristes russes ?

Il existe deux catégories de touristes russes :

- les touristes fortunés qui préfèrent les voyages de luxe et considèrent le shopping comme leur priorité. Ils sont également friands des destinations pour se reposer à la plage ou pour faire du ski.

- les touristes de la classe moyenne qui cherchent le meilleur rapport qualité/prix lors de la réservation de leur voyage. Ils aspirent à découvrir le patrimoine et la culture du pays et sont attirés par l’histoire des relations franco-russes.

 

Quand les Russes voyagent-ils en France ?

En Russie, les congés annuels sont de 28 jours et la France accueille des touristes russes tout au long de l’année. Les mois d’août et septembre restent sans surprise les mois les plus populaires pour les vacances mais les Russes restent nombreux à profiter également des jours fériés pour s’offrir de longs weekends à l’étranger.

 

À titre d’information, voici le calendrier des jours fériés en Russie en 2016 :

calendrier jours feriés russes

Bien que Paris reste leur destination principale en France, les Russes aiment de plus en plus visiter les autres régions pour découvrir l’histoire, la mode, la gastronomie et l’art de vivre à la française. Comme nous le voyons sur la carte ci-dessous, en moyenne 1,1 % des nuitées issues des clientèles étrangères sont réalisées par des touristes russes, allant jusqu’à 3 % en Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte-D’azur.

Répartition des nuitées 2013 selon les données d’Enquête de Fréquentation Hôtelière (source : Observatoire prospectif du commerce)

Répartition des nuitées 2013 selon les données d’Enquête de Fréquentation Hôtelière (source : Observatoire prospectif du commerce)

 

Les comportements d’achats des voyageurs russes

Voyager à l’étranger est une manière pour les russes de montrer qu’ils appartiennent à une classe sociale élevée, ce qui est particulièrement important pour eux. De ce fait, la plupart des visiteurs en provenance de Russie sont assez exigeants lors de leurs voyages. Ils sont très sensibles aux signes d’attention inattendus et apprécient que l’on s’adresse à eux dans leur langue, même s’il ne s’agit que de quelques mots. Les touristes russes aiment se sentir privilégiés, aiment prendre leur temps et ont besoin de reconnaissance ainsi que d’un accueil chaleureux, respectueux et personnalisé.

Il est cependant important de ne pas faire d’excès de zèle pour attirer les touristes dans les boutiques. Ainsi, d’après l’Alliance du commerce, les conversations et sourires doivent être modérés et les vendeurs ne doivent pas être trop insistants au moment de la prise de décision d’achat.

La France et plus particulièrement Paris, est réputée pour sa mode et ses designers. De ce fait, les russes sont très attirés par les grandes marques françaises. Ils sont une majorité à en acheter au cours de leurs voyages (64 %, d’après la CCI Marseille Provence). De même, ils s’intéressent beaucoup à l’horlogerie et la joaillerie qui sont des symboles d’appartenance à une classe sociale élevée.

 

Ils aiment porter des marques reconnues et ont tendance à afficher les noms des marques qu’ils achètent. Ils font attention à l’image et à l’histoire d’une marque et favorisent celles qui leur inspirent confiance. Le bouche-à-oreille est une source d’information primordiale pour eux lorsqu’il s’agit de shopping, d’où l’importance pour les marques de bien savoir comment les satisfaire.

 

En 2014, un quart des dépenses des visiteurs russes a été consacré au shopping selon l’office du tourisme de Paris.

D’après les chiffres 2014 de Global Blue, les Russes représentent la 3ème nationalité qui dépense le plus lors d’une visite à Paris. En effet, le panier moyen des achats en détaxe était de 1 241 € par personne, par enseigne et par jour (+ 13% par rapport à 2013).

Certes la crise du rouble a affecté les statistiques de 2015 mais les spécialistes estiment qu’une reprise économique similaire à celle qui a suivi la crise de 2008 devrait se produire, pour le plus grand bonheur des commerçants parisiens.

 

shopping des russes à Paris

 

Les hommes et les femmes n’ont pas les mêmes habitudes de consommation

Selon les produits vendus, les marques n’auront pas les mêmes cibles. Il est ainsi important de bien les différencier car les critères de choix et donc de communication, ne seront pas les mêmes.

Les femmes russes, qui représentent 65 % des touristes russes à Paris en 2014 selon le CRT, sont des consommatrices plus actives que les hommes. Elles s’intéressent à la mode, sont très sensibles aux tendances et cherchent à devenir précurseurs. La capitale française est d’ailleurs la destination numéro 1 chez les jeunes femmes russes de moins de 25 ans, comme nous le montre une étude de l’agence Tripsta. Attirées par la vie nocturne et l’offre de shopping de la ville, elles préfèrent être autonomes et s’y rendre seules.

Les hommes préfèrent les marques institutionnelles très identifiables et restent plus traditionnels.

 

Les touristes russes, une part clé de la clientèle touristique à Paris

Pour leur assurer une expérience de shopping de qualité et favoriser la vente, il est nécessaire de bien connaître ces visiteurs internationaux dont le pouvoir d’achat est plus élevé que la moyenne nationale française.

Maxity, expert du marketing de shopping, possède une connaissance approfondie des touristes russes et a développé une méthodologie pour étudier les habitudes et les attentes de cette clientèle tout en prenant en compte les tendances touristiques et digitales en Russie.